INTRAMUROS

Premier tome de la trilogie japonaise

Intramuros - Tokyo des ténèbres - Ombre japonaise


EXTRAIT
LES PREMIERES LIGNES…

“Les flics doivent me chercher partout. Partout, sauf ici. Ils ne pourront imaginer que moi, l’étranger, le gaijin, je me suis dissimulé dans la gare Shinjuku de Tokyo. Il y a là des centaines de cartons, alignés le long des souterrains, des cartons habités par des humains qui rangent leurs chaussures devant la porte avant d’entrer. Le mien, c’est un carton d’emballage Sony, un grand carton brun constellé de codes barres et d’étiquettes de toutes sortes.
Ça fait deux nuits que j’y dors, fuyant ce qui a fait de moi, un architecte et… un assassin.
Ce soir, pourtant, est un soir différent des autres, c’est celui de mes trente ans. J’ai craqué une allumette et j’ai regardé la flamme qui dansait dans la pénombre, attendant qu’elle me lèche les doigts pour la souffler.
Je ne me souviens pas, de toute ma vie, d’avoir jamais fêté mon anniversaire. Je le fais sans doute parce que tout est fini. Mes mains sont devenues celles d’un vieillard et je ne peux empêcher mon corps de trembler. Aujourd’hui, alors que la pénombre du carton me dissimule aux regards des autres, j’ai décidé d’arrêter de fuir. Cela devrait m’angoisser et c’est une délivrance. On va me condamner, m’enfermer pour meurtres. Je ne me souviens même pas de les avoir tués, mais qui d’autre que moi aurait pu le faire ?
Je me suis allongé, serrant mon blouson autour de moi et me recroquevillant pour échapper à l’air froid qui passe par les interstices de mon abri.
Un rayon de lumière électrique éclaire les journaux que j’ai étalés sur le sol, il flotte dans l’air une légère odeur d’encre, une odeur d’imprimerie.
Je sais qu’il fait nuit depuis longtemps. Le vieil homme à côté, doit déjà dormir. J’entends sa respiration oppressée à travers la cloison.
Des retardataires courent vers les quais. Les haut-parleurs hurlent des mots que je ne comprends pas. Avec un bruit de métal, les derniers trains quittent Tokyo pour les lointaines banlieues. Les néons vont s’éteindre. Demain, sera le dernier jour.”

L'HISTOIRE

Tokyo, an 2000… Jeune architecte de talent, Théo rêve de tours de métal, de téléports enjambant l’océan, s’ouvrant sur l’espace, explosant toutes les frontières. Et pourtant, les maisons de cartons, ultime refuge des exclus de la société japonaise, le fascinent…
Poursuivi pour meurtres par l’inspecteur Tanaka, il s’y terre, cherchant sa vérité. Il se croit coupable, mais l’est-il vraiment ?

Exploration d’une phobie en même temps que du labyrinthe tokyoïte, Intramuros est un livre au suspense lent et inexorable, un livre qui se referme sur vous et vous entraîne à l’intérieur de l’autre. Quand la phobie se cogne aux parois, s'il n'existait d'infini que dans les limites d'un cube ?

 

Editions Elytis
280 pages
12 euros
ISBN 978-2-35639-0025-7
Parution : 17/09/2009

Ancienne édition épuisée (Flammarion)

Retour  la page d'accueil Retour à l'accueil