LE HORS VENU

Le quatrième tome de la saga de Tancrède le Normand et de Hugues de Tarse

 

EXTRAIT
LES PREMIERES LIGNES…

“ Mes yeux s’étaient accoutumés à la nuit, au froid et à l’humidité du cachot, pourtant, plus les jours passaient plus il me semblait que murs et plafond se resserraient. L’obscurité et la faim ne représentaient rien en comparaison de cette mort lente, de ce sentiment d’ensevelissement qui me gagnait. Enterré vivant, ma seule issue était la mort. Une mort que je ne pouvais pas me donner, juste attendre qu’elle eût raison de moi. C’est du moins ce que je pensais avant ma rencontre avec l’araignée.
C’était une tarentule noire tâchée de rouge. Une araignée venimeuse, de celles dont le poison fait danser la tarentelle à ses victimes… Pourtant, je n’essayais pas de la tuer, songeant que sa morsure serait peut-être un jour une délivrance.”

Résumé

En ce mois de juin 1156, quand commence le quatrième épisode de La Saga de Tancrède le Normand, les prisons de Palerme résonnent de cris de souffrance et d’agonie. Les ennemis du royaume de Sicile sont légion, et le palais royal est en proie à une série de crimes mystérieux. C’est pourtant le moment que choisit Hugues de Tarse pour présenter son protégé à la cour, et c’est en enquêtant dans cette ville dans la ville qu’est le palais de Palerme, ses jardins enchanteurs, son harem envoutant où ses geôles sordides que le jeune Tancrède d’Anaor va prendre, au péril de sa vie, la mesure de l’enjeu politique que représente son illustre lignée.
Mais Eléonor de Fierville est prisonnière, et l’inquiétante silhouette du chevalier noir jamais loin. Par amour pour la première et par haine pour le second, Hugues va arriver à un tournant de sa tumultueuse existence. Et il se pourrait bien, s’il y survit, que pour Tancrède, la fin de cette aventure soit un nouveau commencement.


10/18
Grands Détectives
288 pages
ISBN 978-2-264-04532-4

7,0 euros
Parution : 6 décembre 2007

Retour  la page d'accueil Retour à l'accueil